Enigma

Enigma

Enigma, permettra à des utilisateurs anonymes (particuliers, entreprises, associations…) de stocker dans le cloud et de partager des informations sensibles avec des tiers, de manière sécurisée. Pas besoin d’un intermédiaire de confiance, qui aurait accès à ces data pour contrôler leur utilisation et les crypter. Ces opérations sont effectuées par un réseau d’ordinateurs membres, grâce au système de la blockchain. Les informations peuvent être traitées par des algorithmes, sans que le jeu de données brut ne soit jamais révélé dans sa totalité à l’une des parties.

 Enigma ce nom mystérieux se cache l’une des dernières créations du MIT Media Lab, l’un des laboratoires de recherche du Massachusetts Institute of Technology. Ce système de cryptage de données est basé sur la blockchain.  Elle fonctionne grâce au partage d’un registre d’informations par l’ensemble d’une communauté d’internautes.

 Le registre blockchain, partagé par les ordinateurs membres du réseau, contrôle l’identité des utilisateurs d’Enigma (via un code, car ils sont anonymes) et leur donne accès ou non à tout ou partie des données. Il enregistre l’ensemble des opérations réalisées sur Enigma : enregistrement de nouvelles informations, consultation, opérations réalisées sur ces data…

Les données stockées par Enigma pourront être analysées par des applications et des logiciels extérieurs, tout en maintenant ces informations sous le contrôle de leur propriétaire. Le programme pourrait avoir des retombées intéressantes dans le domaine de la data science et du machine learning.

Enigma pourrait également contribuer au développement d’un Internet des objets respectueux de la vie privée de ses utilisateurs. Les propriétaires des données pourront, s’ils le souhaitent, les monétiser. Ils pourraient par exemple vendre à des laboratoires pharmaceutiques qui réalisent des recherches un accès partiel et contrôlé à leurs données de santé.

Comments are closed.