Archive for novembre, 2015

La mutation des réseaux de distribution

vendredi, novembre 27th, 2015

Les réseaux de distribution verront dans quelques années des nouveaux acteurs qui s’interfaceront entre eux et leurs clients. Les places de marché qui proposent des modèles d’impressions en 3D sont les prémices des changements de flux entre les clients et les fournisseurs. L’impression 3Dapporte une désintermédiation, avec la disparition de certains métiers, mais elle engendre aussi une ré-intermédiation avec la création de nouveaux partenaires et acteurs.

Les  schémas  ci-dessous  présentent la mutation des modèles relationnels.Nous passons du modèle classique qui a été bousculé par l’arrivée du modèle du réseau internet, au modèle de la distribution 3D qui bouscule à son tour les processus établis.

Modèle de flux classique :

Le producteur gère les flux d’informations sur les supports classiques afin d’établir la relation avec le client, et le client se rend chez le distributeur pour acquérir le produit.

 

Flux_classique

Modèle du réseau internet :

Concernant certaines familles de produits (livres, musique, petits objets), le producteur utilise les réseaux classiques et plus particulièrement le réseau internet afin d’établir la relation avec le client. Mais le client  se déplace de moins en moins afin de récupérer le produit acheté. Les exemples des difficultés vécues par certains réseaux de distribution attestent de cette mutation. Nous pouvons remarquer que la mutation se déroule sur une période assez longue, les sites de vente sur internet ont mis plus de dix ans avant de prendre des parts de marché au réseau de distribution « classique »

flux-internet

 

Modèle de flux 3D

Dans les années à venir, la liste des produits concernés par ces changements ira en augmentant.Le producteur  utilisera de plus en plus le réseau internet et les différents supports des réseaux sociaux afin d’entrer en relation avec le client.

flux_3D

Mais l’acteur de la logistique sera impacté par cette mutation du circuit, comme l’acteur de la distribution, car le client imprimera directement l’objet acheté.

 

A l’heure actuelle, très peu de produits semblent concernés par cette mutation, mais attention, tous les jours les capacités et fonctionnalités de l’impression 3D progressent.

Le client qui saisit sa commande et exprime son besoin de personnalisation. Sa demande enclenche la production en temps réel, et la stratégie de prix colle aux conditions.

Les ressources de l’entreprise sont soumises à des pressions plus fortes avec une réactivité et une anticipation des besoins des clients